Archives:

 

Mai 2013: Mycoses des poches gutturales


L'épistaxis (sang au niveau des nasaux) peut être mortel chez le cheval. Une endoscopie des poches gutturales doit être réalisée le plus rapidement possible afin de déterminer l'origine du saignement.Les poches gutturales sont 2 diverticules situés de part et d'autre du pharynx. Cette poche contient des structures anatomiques très importantes dont des gros vaisseaux sanguins (a. carotides) et des nerfs intervenant entre autre dans la déglutition (n. glossopharyngien).

La mycose des poches gutturales est une infection fongique généralement causée par un champignon de la famille d'Aspergillus. Ce champignon se loge au niveau de la paroi des gros vaisseaux présents dans la poche et l'érode petit à petit. S'en suit une hémorragie qui peut être fatale.

Les signes cliniques observés le plus souvent en cas de mycoses des poches gutturales sont de l'épistaxis (saignement de nez) et de la dysphagie (difficulté ou incapacité à déglutir).


Juin 2013: Ostéomyélite du métatarse chez un poulain de 10 jours:

Ostéomyélite du métatarse distal chez un poulain de 10 joursCette radiographie a été prise chez un poulain de 10 jours présenté pour une légère boiterie et un gonflement du bord médial du boulet postérieur droit. Comme s'est souvent le cas, le propriétaire pensait que la jument avait marché sur le membre du poulain. Il s'est avéré qu'il souffrait d'une arthrite septique de l'articulation du boulet. Les radiographies lors de l'examen initial n'avaient montré aucune lésion osseuse. Une semaine plus tard, par contre, l'ostéomyélite est flagrante au niveau de la plaque de croissance (zone hétérogène à gauche de l'image).

Chez le poulain, les arthrites septiques sont, la plupart du temps, d'origine hématogène (propagation des bactéries via le sang). Les poumons, l'ombilic ou le système digestif sont les 3 voies d'entrée de choix pour les bactéries de l'environnement. Dans ce cas précis, un abcès ombilical a été mis à l'évidence à l'échographie. Comme c'est le cas dans 2/3 des affections de l'ombilic chez le poulain nouveau-né, aucun signe externe ne permettait de deviner la présence de cet abcès.

Après plusieurs lavages articulaires, des perfusions loco-régionales et de longues semaines d'antiobiothérapie, le poulain a récupéré à 100%.


Juillet 2013: Calculs urinaires.

Calcul urinaire dans la vessie dans un cheval présenté pour de la difficulté à uriner (polakyurie, strangurie) et du sang dans les urines (hématurie). Les symptômes apparaissaient le plus souvent directement après l’exercice. Bien que peu fréquents, l'importance des urolithiases (calculs urinaires) ne doit pas être sous estimée chez le cheval. On les diagnostique chez 7,8% des chevaux évalués pour des problèmes urinaires. Ils sont également la première cause d’obstruction urinaire chez le cheval. Ils se logent la plupart du temps dans la vessie mais dans un 25% des cas, ils peuvent se situer au niveau des reins ou des uretères, avec des conséquences beaucoup plus grave pour le cheval. De plus, un cheval sur 10 avec des calculs urinaires en présentera à de multiples sites.

Les urolithes sont créés par l’accumulation de substances minérales (carbonates de calcium) autour d’un noyau (cellules du tractus urinaire ou bactéries). Une fois le processus enclenché, les cristaux de calcium vont continuer à s’accumuler tant que le calcul restera en place et celui-ci ne fera que grossir.

Le diagnostic se fait par palpation transrectale et par échographie. Une cystoscopie, permet d’évaluer les dommages de la muqueuse vésicale.


Août 2013: ulcères gastriques.

Ulcères au niveau de la portion non glandulaire de l'estomac observés lors d'une gastroscopie réalisée à l'écurie.Quelque soit son âge, les ulcères gastriques peuvent se manifester de différentes manières chez le cheval: coliques chroniques ou récurrentes, comportements anormaux associés ou non à la prise des repas (se regarde les flancs, se tape le ventre, tique à l'air,...), perte de poids ou difficultés à maintenir un poids normal, baisse de performance ou intolérance à l'exercice chez les chevaux de sport, retard de croissance chez les poulains, etc.

L'estomac du cheval comporte 2 portions: la portion non glandulaire qui mélange les aliments (en haut de l'image, en rose pâle) et la portion glandulaire qui digère (en bas de l'image en rouge foncé). Les ulcères peuvent se développer à tous les niveaux mais sont le plus souvent présents à la jonction entre les 2 portions comme c'est le cas ici. Le seul moyen de les diagnostiquer est de réaliser une gastroscopie (vidéo ci-dessous). Le cheval est mis à jeun 12h avant l'examen qui se fait avec une légère tranquillisation.

Le traitement consiste d'une part à administrer des médicaments qui vont diminuer l'acidité de l'estomac et d'autre part à modifier les habitudes alimentaires du cheval afin de lui fournir une alimentation pauvre en sucres et riche en fibres.


Septembre 2013: Dysphagie due à un kyste sous-épiglottique

Kyste sous l'épiglotte d'un cheval de 2 ans.

La dysphagie est un trouble de la déglutition. Les chevaux qui en sont atteints ont de la difficulté à faire passer les aliments de la bouche vers l'estomac. Elle se manifeste par la présence d’aliments et/ou de salive au niveau des nasaux, de la toux associée à la prise des repas, une incapacité à déglutir, le fait de recracher les aliments par la bouche, une accumulation d’aliments au niveau des joues, etc.

Les causes de dysphagies sont très nombreuses et peuvent être mécaniques comme dans ce cas où un énorme kyste sous-épiglottique obstrue le passage des aliments. D’autre causes mécaniques (obstruction œsophagienne), neurologiques (atteinte des nerfs de la déglutition par une mycose des poches gutturales, paralysie du nerf facial) ou autre (anomalies congénitales du voile du palais, fracture dentaire, arthrose temporo-mandibulaire) peuvent être impliquées. Un bon examen du cheval permet de décider quel examen complémentaire est le plus approprié pour en trouver l’origine. Pour la petite histoire, le kyste a été retiré avec succès sous anesthésie générale. La réévaluation est prévue dans quelques semaines.


Octobre 2013: Échographie de suivi de gestation: poulain de 5 mois.

Fœtus de poulain de 5 mois de gestation

La vidéo ci-dessous montre un foetus de poulain de 5 mois de gestation. On peut le voir bouger et on apperçoit déjà très bien la plupart de ses organes (poumons, estomac, foie, coeur, côtes,...). Son coeur bat plus rapidement que celui d'un adulte. Sa fréquence cardiaque est de 152 battements par minute. L'échographie de suivi de gestation permet d'évaluer la santé du foetus in utero. Plusieurs paramètres sont pris en considération. Les mouvements du foetus et ses battements cardiaques permettent d'évaluer son attitude et son état de santé. Le liquide amniotique est évalué pour sa quantité et sa qualité. Le placenta est observé à la recherche d'un épaississment ou d'une zone anormale. Cette échographie est conseillée par exemple lorsque la jument présente des signes de coliques, des écoulements vulvaires, une perte de lait prématurée, de la fièvre d'origine indéterminée.


Novembre 2013: Ostéoarthropathie temporo-mandibulaire

Articulation temporo-mandibulaire d’un cheval souffrant d’OTM. La déformation au niveau de l’articulation gauche était associée à des difficultés à manger et un amaigrissement de plus en plus marqué.

L’ostéoarthropathie temporo-mandibulaire (OTM) est une maladie affectant la ou les articulations de la mâchoire du cheval, l’articulation temporo-mandibulaire. C’est une maladie largement sous-diagnostiquée chez le cheval.

Les chevaux souffrant d’OTM peuvent présenter de la difficulté à manger, des problèmes dentaires et troubles de la mastication (usure anormale des dents, position anormale de la tête en mâchant, recrache beaucoup de nourriture, accumulation de nourriture au niveau des joues, etc), de la difficulté à ouvrir la bouche, une diminution des mouvements normaux de la mandibule, des troubles du comportement (cheval irascible, refuse de se laisser toucher les oreilles), du headshaking, des grincements de dents et même des signes moins spécifiques comme de l’anorexie et un amaigrissement chronique. Une déformation aussi spectaculaire que celle illustrée sur la photo ci-jointe est rarement présente. Par contre une palpation attentive ainsi qu’une échographie de la zone ou la réalisation d’une anesthésie intra-articulaire permet de faire le diagnostic. Une fois le diagnostic réalisé, un traitement médical ou chirurgical peut être envisagé. Il doit impérativement être associé à une hygiène dentaire stricte afin d’éviter de mettre des contraintes inutiles sur l’articulation en cas de mauvaise coaptation dentaire.

Vous trouverez des données complémentaires sur ce sujet dans l'article auquel j'ai participé paru dans l'Equimag de décembre 2013.


Décembre 2013: Échocardiographie chez un poulain de 5 mois avec un souffle cardiaque:

Communication de 1,3 cm entre le ventricule gauche et le ventricule droit à travers le septum inter-ventriculaire.

Tous les poulains ont un souffle cardiaque audible à la naissance causé par une communication entre 2 gros vaisseaux du cœur (l'artère pulmonaire et l'aorte), le ductus arteriosus. Cette communication est essentielle au bon développement du poulain dans l'utérus et va se refermer quelques jours après la naissance. Si un souffle cardiaque persiste au-delà de la première semaine d'âge, il devient nécessaire de réaliser une échocardiographie afin de trouver son origine.

Le défaut de septum inter-ventriculaire est un défaut dans la paroi qui sépare le ventricule gauche du ventricule droit. C'est l'anomalie cardiaque congénitale la plus fréquente chez le cheval. On peut la rencontrer seule ou associée à d'autres malformations cardiaques. Si le déficit est petit et qu'il n'est pas associé à une autre anomalie, le pronostic sportif reste bon. Dans le cas contraire, le passage du sang du cœur gauche vers le cœur droit va entrainer une insuffisance cardiaque congestive.

Les souffles cardiaques sont très fréquents chez le cheval adulte. Ils peuvent être physiologiques ou pathologiques. Plusieurs critères sont utilisés afin de déterminer si le souffle doit être investiguer ou non (intensité du souffle, moment d'apparition, rayonnement, etc).