Med.I.A.E

 


 

 

Médecine

Interne

Ambulatoire

Équine

 

 

 

Le service vétérinaire de Médecine Interne Ambulatoire Equine du Dr Laureline Lecoq , offre des consultations et des soins vétérinaires de spécialiste à domicile. Il s’adresse à tous les chevaux, qu’ils soient athlètes de haut niveau, chevaux de loisir ou simplement compagnons de longue date.

Grâce à MedIAE, les cas de médecine interne qui devaient être envoyés en cliniques ou en centres de référence peuvent maintenant être pris en charge directement à l’écurie avec toute l’expertise et le savoir-faire de vétérinaires spécialistes.

Pour connaitre le parcour du Dr Lecoq, cliquez ici

Services vétérinaires spécialisés en médecine interne des chevaux

 



Échographie abdominale

Échographie respiratoire

Echocardiographie

Électrocardiogramme (ECG)

Endoscopies respiratoires

Gastroscopie

Cystoscopie

Tests à l'effort

Échographie du poulain

Échographie de la jument gestante

Biopsies musculaires

Biopsies duodénales et rectales

Biopsies échoguidées



Cas du mois

Pneumonie chez une jument souffrant du syndrome de Cushing:


Consolidation pulmonaire chez un cheval atteint du syndrome de Cushing et souffrant d'une pneumonie sévère.

La maladie de Cushing (voir fiche technique) est une maladie neurodégénérative caractérisée par un excès de production d'ACTH endogène qui intervient  notamment dans la régulation du cortisol, l'hormone de stress. Les chevaux atteints de Cushing sont plus sensibles aux infections dites "opportunistes" (abcès de pieds, dermatites, etc). Parfois malheureusement, les infections sont plus graves et atteignent des organes importants comme les poumons. Les signes cliniques peuvent être trompeurs chez ces patients car, à cause de leur cushing, les manifestations classiques de maladies infectieuses (fièvre, réaction inflammatoire, augmentation du fibrinogène, des protéines totales, etc) ne sont pas toujours présentent. Ainsi, une pneumonie très sévère peut passer pour une simple crise de RAO (emphysème, souffle,...). Dans le cas décrit ici, l'échographie a permis de faire la différence entre les 2 pathologies et de mettre le cheval sous traitement antibiotique de longue durée.